Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21785ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


CHOISIR SAUVIAN : la qualité d'une civilisation se mesure au respect qu'elle porte aux plus faibles de ses membres !  2018-10-12 09:50

La qualité d'une civilisation se mesure au respect qu'elle porte aux plus faibles de ses membres ! 

Assemblée Nationale

Intervention d'Emmanuelle Ménard, Député de l'Hérault
dans le cadre de la proposition de loi sur
l'inclusion des élèves en situation de handicap

Jeudi 11 octobre 2018


"Depuis plusieurs années, l'intégration à l'école des enfants présentant des besoins particuliers, du fait d'un handicap aussi bien " léger " que " lourd ", prend de plus en plus de place dans le domaine de l'éducation.

Pourtant, quelques semaines après la rentrée scolaire, le bilan reste inchangé : des milliers de familles vivent cette période comme un véritable parcours du combattant, pour ne pas dire un enfer…
Fatiguées et même parfois usées, de trop nombreuses familles se retrouvent dans une grande détresse lorsqu'elles tiennent à scolariser leurs enfants, atteints d'un handicap, dans des établissements qualifiés de " normaux ". 
" La qualité d'une civilisation se mesure au respect qu'elle porte aux plus faibles de ses membres. " Cette citation du Pr. Lejeune n'en est plus une. Elle devrait être un principe de Gouvernement, un principe de vie...
Le message est clair, nous sommes les obligés de ces enfants et de leurs familles. Alors, allons-nous rester là à répéter éternellement qu'il faudrait faire quelque chose, ou allons-nous nous décider à agir ? Allons-nous, une nouvelle fois, nous cacher derrière de petits arrangements politiciens et laisser la majorité rejeter un texte au prétexte qu'il ne viendrait pas de ses bancs ? Ou pouvons-nous, pour une fois, essayer de travailler ensemble pour servir le bien commun ?
Et pour être juste, parlons chiffres. Si cette rentrée 2018 a vu 20.000 enfants handicapés de plus scolarisés par rapport à l'année dernière, il reste du pain sur la planche avant d'être à la hauteur de l'enjeu qui est le nôtre : arrêter de faire du handicap un tabou et faciliter l'intégration de chacun dans la société.
Et j'irai même plus loin car je crois que l'inclusion des enfants touchés par le handicap est une excellente chose pour l'ensemble des enfants. Confronter nos enfants, dès leur plus jeune âge, au handicap ne pourra que leur faire comprendre que tous les hommes sont égaux en dignité. Qu'il n'y a pas, d'un côté, les bien-portants et de l'autre côté, les autres.
Alors pour répondre à ces 1,3 million d'enfants atteints d'un handicap et leurs familles, je crois qu'on ne peut que soutenir cette proposition de loi.
On ne peut que la soutenir d'abord, parce qu'elle permet de passer des paroles à l'action. Et elle commence par le faire en créant un statut " d'aidant à l'inclusion scolaire ". Un nouveau statut qui modifie l'article relatif aux actuels AESH (Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap). Car il est extrêmement difficile de connaître le nombre exact des personnels de santé qui accompagnent les élèves en situation de handicap, comme l'a rappelé le rapport de la Cour des comptes de mars dernier sur les contractuels de l'Education nationale...
Et ce nouveau statut, qui regrouperait tant les AESH que les Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS), sera accompagné d'une véritable formation, prévue à l'article 2 de cette proposition de loi, formation reconnue par l'Etat et adaptée aux besoins spécifiques des enfants handicapés. 
On ne peut que la soutenir parce qu'elle permet d'apporter une réponse rapide aux familles lorsqu'elles sont confrontées à la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées, en charge de constater que l'élève requiert ou non une aide individuelle. Trop souvent malheureusement, la réactivité n'est pas au rendez-vous. La proposition de loi prévoit en son article 4 que les demandes déposées auprès des Maisons Départementales des Personnes Handicapées soient traitées dans un délai maximal de deux mois et soient opposables dès le premier jour de la scolarité de l'enfant. C'est une mesure, certes contraignante, mais nécessaire pour que cessent les périodes de carence trop nombreuses dans la scolarité des enfants handicapés. 
On ne peut que la soutenir en outre, parce qu'elle met en place des " parcours éducatifs spécialisés ", pour que chaque enfant puisse trouver sa place à l'école en réunissant l'ensemble des acteurs concernés. Bref, un parcours permettant de réunir pragmatisme et efficacité.
On ne peut que la soutenir enfin, car elle prévoit d'ouvrir aux établissements scolaires hors contrat la possibilité de faire appel aux Aidants à l'inclusion scolaire. Aujourd'hui, ces établissements ne sont pas éligibles au dispositif des AESH/AVS, alors que ce sont ces établissements qui accueillent, très souvent, les projets pilotes dans le domaine du handicap. Une bonne mesure, donc...
Alors peut-être que cette proposition de loi n'est pas parfaite, comme l'a souligné le rapporteur, et qu'elle ne résoudra pas tous les problèmes auxquels sont confrontés ces enfants et leurs familles, mais il s'agit au moins d'une avancée. Et pour cela elle a tout mon soutien"



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  Emmanuelle Ménard, Député de l'Hérault écrit à monsieur le Premier ministre  08-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  07-04-2020
  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page