Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21785ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


CHOISIR SAUVIAN : pourquoi un dossier sur le désert médical ? 2018-05-21 11:02



Pourquoi un dossier sur le désert médical ?
 
En janvier 2018, à l'occasion des voeux à la population Sauviannaise, le discours de monsieur le maire était pour le moins surprenant... En voici un extrait
 
« [...] comme à Capestang, des médecins pourraient être hébergés et salariés par la ville pour exercer leur activité. C'est un schéma d'exercice nouveau de cette profession qui commence à attirer de nouveaux praticiens ainsi dégagés de formalités administratives pesantes et pouvant donc dans ce cadre se consacrer à la seule activité de consultation [...] » (Source site de la ville de Sauvian).
 
Tout d'abord selon un précepte de Droit Administratif, l'initiative publique n'a pas en principe à se substituer à l'initiative privée, sauf dans des cas biens spécifiques ou la notion d'intérêt général peut compenser l'absence réelle de concurrence (Exemple : cas d'un local municipal mis gracieusement à disposition pour créer une épicerie dans des hameaux isolés).
 
Dès lors, à Sauvian, le recrutement de médecins comme salariés de la commune nous semble procéder d'une vision rétrograde bien plus proche de l'esprit des bolcheviques de l'ancienne URSS que du libéralisme médical à la française qui existe depuis toujours dans notre pays. Il faut bien avouer que, sur le sujet, le maire de Capestang, son mentor, est inspiré par le collectivisme en sa qualité d'ancien membre influent du Parti socialiste ayant récemment rejoint les rangs de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.
 
Néanmoins, il est important d'indiquer que les activités sanitaires constituent un secteur réglementé. Nul ne peut y exercer sans une autorisation administrative en bonne et due forme prévue par le code de la santé publique. L'intention municipale devra faire l'objet d'une procédure d'autorisation préalable délivrée par le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) qui a le pouvoir d'attribuer cette autorisation.
 
Mais, Sauvian est-il réellement un désert médical comme l'affirme la majorité municipale ?
 
Cette notion de désert médical est avant tout médiatique ; elle ne repose sur aucune définition précise. La question du rapport entre le nombre de professionnels de santé et la taille de la population d'un territoire donné ne peut pas être abordée uniquement sous l'angle quantitatif. L'attractivité économique, l'offre de services et de loisirs sont des éléments saillants dans cette problématique, tout comme la structure de la population qui y réside (en termes de revenus, d'âge, de conditions de santé, etc.).
 
Nous ne listerons pas la liste de l'offre médicale de Sauvian dès lors que notre commune est partie prenante de l'agglomération Biterroise dont on sait, à l'évidence, que celle-ci n'est pas classée comme territoire en zone fragile selon un rapport de l'Académie Nationale de Médecine de mars 2007, et sur des données et statistiques bien plus récentes.
 
Il est intéressant de noter que l'offre médicale est définie en fonction de plusieurs critères, comme l'accessibilité
à un professionnel de santé, les caractéristiques de la population considérée (âge, taux d'affection longue durée, nombre de bénéficiaires de la CMU, etc.), le nombre des professionnels de santé, leur âge, leur activité, etc. D'ailleurs les critères de calcul varient en fonction de chaque profession de santé mais permettent, au final, de classer les territoires en zones fragiles, pour les médecins ; ou en territoires gradués (de zones très sous-dotées à zones très sur-dotées) pour les autres professionnels.
 
De même, nous appuyons nos propos en regard de deux études publiées début mai 2018 par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), études relatives à l'évolution de la démographie des professionnels de santé. La première porte sur les médecins, la seconde sur les infirmiers. La Drees propose en outre un outil pour accéder à des projections à l'horizon 2040 des effectifs de médecins.
 
En matière de santé publique, les inégalités d'accès sont surtout liées aux types de communes et aux Régions mais, à Sauvian, on peut constater dans la carte jointe, que selon les statistiques de la Drees, notre Région et donc notre commune est assurée de conserver a minima 150 médecins généralistes pour 100.000 habitants et cela tant en 2020 qu'en 2040. À Sauvian ou ailleurs, aucune politique de santé ne peut se concevoir sans une connaissance précise et surtout sans des prévisions à long terme des besoins médicaux et des moyens de les satisfaire. Certes les études prises en compte se limitent à la médecine générale mais n'était-elle pas la base essentielle du système sanitaire français ?
 
Ainsi, la démographie médicale est l'un des éléments-clés de cette prospective aussi, avant toute intention ou décision de recrutements de médecins comme salariés de la commune de Sauvian, nos élus ont-ils mesuré les conséquences de leur décision sur les difficultés et les inconvénients prévisibles ? Perte de médecins libéraux sur la commune, coût financier superfétatoire dans les dépenses de fonctionnement, disponibilité des médecins salariés en soirée et les week-ends après la fermeture des cabinets de médecine libérale, etc. À ce jour, sur ce dossier, de nombreuses questions se posent !
 
À Sauvian une autre politique municipale est possible !


 
 
À savoir :

Avec 226 000 médecins en activité au 1er janvier 2018, la France compte 10 000 médecins de plus qu'en 2012. 45% des médecins sont des médecins généralistes. La moyenne d'âge des médecins actifs est assez élevée (51,2 ans). Les femmes constituent 46% des effectifs de médecins. Elles devraient être plus nombreuses que les hommes dès 2021.
98% de la population vivent à proximité d'un médecin généraliste (moins de 10 minutes). Les difficultés d'accès à un médecin généraliste se remarquent surtout dans les communes excentrées des grands pôles économiques. 9 142 communes sont en situation de sous-densité.
 
600 000 infirmiers en activité
Le nombre d'infirmiers a augmenté de 70% entre 2000 et 2017. Ils constituent la profession de santé la plus nombreuse. Les infirmiers sont aujourd'hui plus de 600 000 en activité, ils devraient être 881 000 en 2040.
En parallèle, la demande de soins augmente. Les personnes âgées de plus de 75 ans, dont la proportion devrait augmenter ces prochaines années, consomment 27 fois plus de soins que les moins de 65 ans.
La Drees observe une répartition inégale sur le territoire. Le développement de l'exercice libéral se fait au détriment de l'exercice en établissement de santé ou en établissement pour personnes âgées. En 2040, un infirmier sur quatre pourrait exercer selon ce mode.
 
Source Drees : Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques.

 



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  Emmanuelle Ménard, Député de l'Hérault écrit à monsieur le Premier ministre  08-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  07-04-2020
  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page