Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21785ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


Devoir de mémoire : 28 avril 2019 « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation ». À Sauvian, Jacques Nain et l'équipe CHOISIR SAUVIAN souhaitent apporter deux observations de principe.  2019-04-27 19:30

Devoir de mémoire 
28 avril 2019
« Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation »

À Sauvian, Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN
souhaitent apporter deux observations de principe

 

 

 

À Béziers, dimanche 28 avril 2019 à 9 h 00, à la stèle de la Déportation, cimetière neuf.

 

À Sauvian, dimanche 28 avril 2019 à 11 h 15, au monument aux morts.

 

Quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), la République française décide d'honorer la mémoire des victimes de la déportation, en particulier des déportés de France dans les camps de concentration ou d'extermination nazis.

 

Depuis l'adoption de la loi du 14 avril 1954, le dernier dimanche d'avril est consacré « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation ».

 

Sitôt arrivés au pouvoir en janvier 1933, Adolf Hitler et les nazis créent les premiers camps de concentration en Allemagne. Dachau est ainsi ouvert le 21 mars 1933. Y sont internés les opposants au régime, les « asociaux », tous ceux qui n'entrent pas dans les normes national-socialistes.

 

Avec l'expansion allemande en Europe puis la Seconde Guerre mondiale, le système concentrationnaire prend une autre dimension. À partir de 1941, il s'intègre en outre dans la mise en place de la « solution finale de la question juive ». Les camps se multiplient, y compris dans les territoires annexés ou occupés : Mauthausen en Autriche, Auschwitz en Pologne, Natzweiler (Struthof) en France...

 

Le nombre des déportés de France dans les camps de concentration ou d'extermination nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale est estimé à plus de 150 000 personnes, dont 80 000 victimes de mesures de répression (principalement des politiques et des résistants) et 75 000 juifs, victimes de mesures de persécution touchant également les Tsiganes.

 

Au total, disparaissent plus de 100 000 déportés partis de France. Avec la libération des camps puis le retour des premiers survivants, le monde entier mesure l'ampleur de la déportation et de son horreur.

 

La loi n° 54-415 du 14 avril 1954 consacre le dernier dimanche d'avril au souvenir des victimes de la déportation et morts dans les camps de concentration du IIIe Reich au cours de la guerre 1939-1945. Elle est adoptée à l'unanimité par le Parlement et fait de ce dimanche une journée de célébration nationale :

 

Article 1er : La République française célèbre annuellement, le dernier dimanche d'avril, la commémoration des héros, victimes de la déportation dans les camps de concentration au cours de la guerre 1939-1945.

 

Article 2 : Le dernier dimanche d'avril devient « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation ». Des cérémonies officielles évoqueront le souvenir des souffrances et des tortures subies par les déportés dans les camps de concentration et rendront hommage au courage et à l’héroïsme de ceux et de celles qui en furent les victimes.

 

Vis-à-vis de cette commémoration, Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN souhaitent apporter deux observations de principe :

 

1°) À Sauvian, sur le site de la ville, après 18 ans de fonction élective, l’invitation du maire pour participer à cette cérémonie commémorative se résume à la simple formule journalistique de circonstance « journée des déportés ». Un petit détail qui en dit long sur l’ignorance de l’édile vis-à-vis de la sémantique que confère la loi par son texte précis : « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation » et sur le respect de cet événement national.

 

2°) À Sauvian, sur l’invitation du maire à cette cérémonie, en bas de page, il est regrettable que l’adresse de l’Hôtel de Ville ne mentionne toujours pas le « Parvis Colonel Arnaud Beltrame ».

  

À Sauvian, le devoir de mémoire ne mériterait-il pas une réflexion plus appliquée ?

 

Oui ! À Sauvian, une autre politique municipale est possible !



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  Emmanuelle Ménard, Député de l'Hérault écrit à monsieur le Premier ministre  08-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  07-04-2020
  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page