Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21727ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


« Il nous faut anticiper sur les nuisances sonores de la future Ligne à Grande Vitesse ou Ligne Nouvelle Perpignan Montpellier » affirment Jacques Nain et l'équipe CHOISIR SAUVIAN. 2019-11-07 09:26

« Il nous faut anticiper sur les nuisances sonores
de la future Ligne à Grande Vitesse ou Ligne Nouvelle Perpignan Montpellier »

affirment Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN.



« Il nous faut anticiper sur les nuisances sonores de la future Ligne à Grande Vitesse ou Ligne Nouvelle Perpignan Montpellier » affirment Jacques Nain et l'équipe CHOISIR SAUVIAN.
 
Avec les conséquences des inondations du mois d’octobre sur le transport ferroviaire entre Montpellier et Perpignan, le dossier de la Ligne à Grande Vitesse est aujourd’hui relancé. À partir de l’arrêté préfectoral du 30 janvier 2019, cette ligne de Projet d’Intérêt Général (PIG) qualifie le fuseau acté par la décision ministérielle du 29 janvier 2016.
 
Cette décision ministérielle valide une zone de 100 mètres de large environ dans laquelle la nouvelle ligne passera ; elle porte également sur la construction de deux nouvelles gares à Béziers-est et Narbonne-ouest et sur la mixité du trafic, transport de fret et de voyageurs entre Montpellier et Béziers et dans la plaine du Roussillon.
 
Sur des considérations économiques, nous sommes favorables à la LGV mais, fort de son expérience
[1], Jacques Nain avec l’équipe CHOISIR SAUVIAN ont anticipé. En effet, telle qu’elle est tracée, avec une gare à Villeneuve-lès-Béziers, cette nouvelle ligne ferroviaire qui longera l’autoroute A9 à un kilomètre à l’Ouest de la commune, impactera sérieusement Sauvian.
 
Si nous n’y prenons garde, la Ligne à Grande Vitesse apportera de sérieuses nuisances sonores à notre village.
 
Deux solutions :
 
1°) Si le tracé de l’arrêté préfectoral est maintenu sur Sauvian, en amont, nous avons déjà étudié des solutions afin de contraindre SNCF Réseau, ex Réseau ferré de France, à protéger notre village des nuisances sonores de cette nouvelle ligne. Cette préservation de l’environnement sonore avec des merlons ou des écrans anti-bruit
[2] est indispensable à notre qualité de vie.
 
2°) Si, comme l’ont sollicité de nombreux élus
[3], la gare de Villeneuve-lès-Béziers est supprimée au profit de celle de Béziers, le tracé prévu par l’arrêté préfectoral sur Sauvian devient caduque.
 
À bien des égards, dès lors que d’une part il sera plus facile pour les Sauviannais d’accéder en transport en commun à la gare de Béziers plutôt qu’à celle de Villeneuve-lès-Béziers, et que d’autre part, ce tracé vers Béziers dans une zone industrielle  annihilerait les nuisances ferroviaires sur Sauvian, nous souhaitons pour la Ligne à Grande Vitesse Montpellier-Perpignan la suppression de la gare de Villeneuve-lès-Béziers au profit de celle de Béziers.
 
À noter que le maire et son équipe municipale ne se sont jamais prononcés publiquement sur le sujet en vue de protéger Sauvian contre les nuisances sonores de ce projet de LGV.
 
De notre côté, sur la base de ces réflexions nous nous sommes positionnés dans le cadre de la pétition organisée régionalement par le quotidien Midi-Libre. 
 
 

[1] En région parisienne, en sa qualité d’adjoint à l’environnement, Jacques Nain a déjà eu à lutter contre les nuisances sonores ferroviaires. Dans ce cadre, sur les conseils de Maître Corinne Lepage, futur ministre de l’Environnement du gouvernement d’Alain Juppé, sous la Présidence de Jacques Chirac, avec Pierre Gravelle, maire de Villecresnes (94) il a pu obtenir des pouvoirs publics la construction d’un tunnel. De 3 km de long avant l’arrivée des TGV en gare de Lyon à Paris, celui-ci est devenu au-dessus de la voie ferrée une coulée verte ou promenade plantée, véritable espace vert aménagé et protégé pour les déplacements doux.
[2] Avec le respect des normes NF EN ISO 354 Acoustique.
[3] Conseil Régional, Conseil Départemental, Communauté d’Agglomération Béziers-Méditerranée, Maire de Béziers, madame le Député de la 6e circonscription de l’Hérault.



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  22-03-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page