Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21785ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


L'avis défavorable et le retard de la Zac les Moulières, même provisoires, sont une véritable satisfaction pour Jacques Nain et l'équipe CHOISIR SAUVIAN ! 2019-08-19 16:48

L’avis défavorable et le retard de la Zac les Moulières, même provisoires,
sont une véritable satisfaction pour Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN !



 Voilà ce que nous ne verrons plus avec la Zac Les Moulières souhaitée par le maire !


Ô combien de lettres d’information, combien de déclarations, combien d’articles de presse, combien d’appels téléphoniques… n’avons-nous pas reçus du maire affirmant que les Zac Les Moulières étaient l’apothéose, le summum, le final d’un feu d’artifice de l’une des réussites de la mandature de l’édile.

Néanmoins, comme nous l’espérions, les 620 logements prévus sur la Zac Les Moulières, dont 30 % de logements sociaux, ne sont pas pourtant à ce jour en voie d’être réalisés.

Nous l’avons dit et nous le maintenons, en mars 2020, à l’occasion des élections municipales, nous n’avons rien contre quiconque : ce sera projet contre projet ! Les Sauviannaises et les Sauviannais seront-ils pour ou contre le bétonnage excessif de nos zones naturelles et de notre centre-ville ?

Aujourd’hui, à partir de nos diverses interventions, nous avons la satisfaction que le projet municipal de bétonnage du quartier Les Moulières soit momentanément et une fois de plus retardé par les services de l’État. Une telle décision est un réel ravissement dès lors qu’elle nous rapproche de l’échéance électorale de mars prochain.

Depuis des mois, Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN œuvrent dans ce sens. Ils ont alerté, informé et communiqué sur le sujet tant auprès des administrés de la commune que des autorités de l’État dans le seul intérêt de la préservation de la qualité de vie de notre village.

Le maire, la municipalité et les élus majoritaires ne s’en sont pas vantés !

Aujourd’hui, en application des textes législatifs et des décrets d’applications, l’étude préalable agricole présentée par le maire aux autorités de l’État a reçu un avis défavorable. Il doit revoir sa copie !

Depuis des mois, les gesticulations du maire, ses fausses informations, ses mensonges éhontés sont confirmés dans le document de la Direction départementale des territoires de la mer paraphé le 1er juillet dernier par délégation pour monsieur le Préfet de l’Hérault.

À ce jour, exit les fausses promesses sur le projet oléicole du Font Mazeilles, sur celui du jardin pédagogique Le Thou et sur la mise en valeur naturelle et paysagère du Domaine de l’Espagnac annoncés par le maire à grand renfort de publicité !

Gravissime !

S’agissant du Domaine de l’Espagnac, dès le 18 juillet dernier, nous évoquions un document antidaté et un contentieux administratif en cours. Vous pouvez lire l’article sur notre site, à droite à la rubrique « Rechercher » en insérant son titre : « Mise en valeur naturelle et paysagère du Domaine d’Espagnac à Sauvian ».

S’agissant du Domaine de l’Espagnac, le document préfectoral précise « au jour de la commission, la mairie ne disposait pas encore de la maîtrise foncière sur ce domaine » alors que le maire déclare en être propriétaire depuis des mois.

Et le maire ose écrire et dire à qui veut l’entendre « Je ne vous ai jamais menti »

Et le maire ose écrire et dire en évoquant Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN « Ces gens-là vous mentent délibérément ».

Assez d’imposture !

Oui ! L’avis défavorable et le retard de la Zac les Moulières, même provisoires, sont une véritable satisfaction pour Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN dont l’intention est de supprimer ce projet pour préserver nos zones naturelles et les expropriations à venir des huit requalifications du centre-ville.

Oui ! À Sauvian, avec Jacques Nain et l’équipe CHOISIR SAUVIAN, une autre politique municipale est possible !

Dates des élections municipales 2020 : les 15 et 22 mars prochains !



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  Emmanuelle Ménard, Député de l'Hérault écrit à monsieur le Premier ministre  08-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  07-04-2020
  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page