Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21727ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


Les transgressions du maire sortant, Acte I : rétention d'information et opacité dans la gestion communale... 2019-12-20 06:50

Les transgressions du maire sortant

Acte I

Rétention d’information et opacité dans la gestion communale…
 
 Rétention d’information et opacité dans la gestion communale…
 
L’une des premières grandes lois du Consulat Napoléonien est celle du 28 pluviôse an VIII (le 17 février 1800). Il s’agissait alors de réformer et de professionnaliser l'administration révolutionnaire.
 
Aujourd’hui, même si sa rédaction a été modifiée, la loi du 28 pluviôse an VIII, reste le fondement de notre système de Droit Administratif. C'est même l’ABC de l’organisation administrative : préfets et sous-préfets ; division du pays en régions, départements, arrondissements, cantons et communes ; préfet de police à Paris, Lyon Marseille et Lille ; conseils départementaux.
 
Au niveau de la juridiction administrative, les Tribunaux Administratifs et les Cours Administratives des Appels se sont substitués aux anciens conseils de préfectures. Le Conseil d'État est l'échelon suprême de la juridiction administrative. Il juge les actions dirigées contre les autorités publiques ou entre les autorités publiques. Sa compétence s'exerce tantôt en premier et dernier ressort, tantôt comme juge d'appel, tantôt comme juge de cassation.
 
Le Code général des collectivités territoriales est la simple conséquence de ce Droit Administratif. Dans sa partie législative, livre 1er, il précise l’organisation de la commune. Ainsi par déclinaison, dans le Chapitre II, section 3 de cette même Code sont mentionnées les attributions du maire.
 
« Sous le contrôle du conseil municipal et sous le contrôle administratif du représentant de l’État dans le département, le maire est chargé, d'une manière générale, d'exécuter les décisions du conseil municipal […] » énonce l’article L2122-21.
 
Par ailleurs, selon l’article L2122-22, « le maire peut, en outre, par délégation du conseil municipal, être chargé, en tout ou partie, et pour la durée de son mandat […] » de vingt-huit mesures spécifiques en regard de la gestion municipale. Ce dernier article du Code général des collectivités territoriales permet au Conseil Municipal d’attribuer en quelque sorte les « pleins pouvoirs » au maire.

Sur le fond, il est d’une nécessité évidente pour la diligence de certaines décisions, pour une gestion plus concentrée et responsabilisée mais aussi pour éviter de convoquer le conseil municipal tous les quatre matins.

Sur la forme, dans l’exercice de sa mission élective, et donc des « pleins pouvoirs », le maire reste soumis au contrôle du Conseil Municipal au titre l’article L2122-21.
 
Ainsi, afin d’éviter les dérives arbitraires et afin que les décisions du maire soient soumises au droit positif, la loi insiste et rappelle très précisément dans son article  L2122-23 :

 
 
À  Sauvian, la lecture des procès-verbaux du Conseil Municipal nous éclaire sur deux aspects :
 
 
À Sauvian, l’absence de transparence et l’opacité dans la gestion du maire pourraient influencer certaines dérives financières avec la caution - volontaire ou involontaire - mais surtout  avec la cécité, la négligence ou le mutisme de la majorité du Conseil Municipal. La méthode  est contraire aux principes de la Loi Républicaine et plus spécifiquement au Code général des collectivités territoriales.
 
 
Oui ! À Sauvian, avec Jacques Nain et l'équipe CHOISIR SAUVIAN,
une autre politique municipale est possible !



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  22-03-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page