Image Choisir Sauvian
Flux RSS
Facebook
Bienvenue, vous êtes le 21727ème visiteur !
 
 
A A+
L'association «Choisir Sauvian» a pour objet de défendre l'intérêt général des sauviannais(es) dans le cadre de réflexions liées aux politiques publiques de la commune.

Son but est de créer l'émergence d'une politique locale centrée sur l'intérêt commun en vue de construire une alternative fidèle avec l'esprit et le projet incarnés par son équipe lors des prochaines élections municipales et celles qui en découlent pour la Communauté d'Agglomération Béziers-Méditerranée.

L'association est ouverte à tous, sans condition ni distinction.  


Mardi 25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis... 2018-09-26 06:00


25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

Cimetière neuf de Béziers

en présence de nombreuses personnalités et d'une délégation de Choisir Sauvian



25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis  25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis


25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

Jacques Nain, commandant de police honoraire, Député suppléant
représentant Emmanuelle Ménard Député de l'Hérault,
président de Choisir Sauvian
dépose avec madame la présidente Djema Saloul


Choisir Sauvian journée nationale d'hommage aux harkis 2018

Choisir Sauvian journée nationale d'hommage aux harkis 2018

Choisir Sauvian journée nationale d'hommage aux harkis 2018

25 septembre 2018 : journée nationale d'hommage aux Harkis

Discours de Robert Ménard,
Maire de Béziers


"Tout d’abord, merci pour votre présence. Elle est importante, essentielle, je dirais même capitale. 

Nous sommes peut-être, en effet, à la croisée des chemins. Vous avez entendu les déclarations du Président de la République. Plus que jamais, la bataille des mémoires fait rage. Et dans cette bataille, depuis plus de 50 ans, les Harkis comme les Français d’Algérie ont toujours perdu. Les Harkis, mes amis harkis ont été les vaincus de l'histoire officielle, vous savez, de l'histoire qu’il est convenu de raconter, de l’histoire que l’on se doit d’enseigner.

Bien sûr, il faut dire la vérité. Même si elle est déplaisante, dérangeante. Même si elle rouvre des plaies jamais totalement cicatrisées. Mais il faut dire toute la vérité. Pas seulement la vérité officielle, celle qui ne doit surtout pas fâcher, froisser les autorités algériennes et tous ceux qui ont milité en faveur de l’indépendance, ceux qui portaient les valises du FLN, ceux qui avaient choisi le camp des ennemis de notre pays, de leur pays.

Vendredi dernier, le président Macron a décidé d’honorer plus d'une vingtaine de Harkis. C'est un premier pas. Il faut le saluer mais ce n'est pas assez. On est tellement loin du compte. Et il est si tard…

56 ans ont passé et les Harkis attendent toujours ce geste que la France leur doit. Ce geste a un nom : le pardon. Oui, la France doit demander pardon aux Harkis.

L’État français qui a parqué dans des camps infâmes les Harkis arrivés en France, quand il ne les a pas abandonnés aux couteaux du FLN. Cet État doit demander pardon.

Pardon d'avoir trahi ces musulmans d’Algérie qui ne voulaient pas d’un pays de parti unique, de religion unique, de pensée unique.
Pardon d'avoir désarmé des soldats qui avaient choisi la France, qui avaient cru en la France, des soldats qui avaient eu l’audace, le courage de rejoindre l'armée française.

Pardon de s'être tu alors que le monde entier était au courant des massacres de masse de l'été 62.

Oui, si la France, par la bouche de son Président, demandait enfin pardon pour ce qu'elle a fait à ses enfants Harkis, alors nous pourrions, ensemble, tourner cette page de douleur, de honte et de trahison. Nous pourrions, enfin, faire notre deuil de cette Algérie française qui fut notre pays, notre histoire, nos rêves mais aussi nos cauchemars.

Un chef de l’État, qui ne serait pas partisan, qui ne serait pas hémiplégique, devrait être capable de rendre leur dignité aux Harkis, de dire qu'ils ont été de magnifiques Français de cœur, de dire que leur rêve d'une Algérie fraternelle et française n'était pas un crime.

Oui, si les Harkis retrouvaient enfin la place, la belle place qu’ils méritent dans nos manuels d'histoire, nous aurions alors fait un pas, un grand pas vers l’apaisement des cœurs, des consciences et des âmes.

Oui, la France devrait cesser de parler à leur égard de « supplétifs » tant cette expression - exacte peut-être - résonne de façon méprisante, humiliante aux oreilles de tous ceux qui savent le prix payé pour servir notre pays.

Oui, la France se grandirait si elle traitait tous ses enfants de la même façon, avec la même tendresse, avec le même souci de ce qu’ils furent et de ce qu’ils firent pour elle.

Un instant encore. Parce que les mots ont un sens, un poids. Parce qu’ils font mal. Parce qu’ils empêchent le linceul de l’oubli.

En cet été 62, alors qu’on se baignait sur les plages françaises, des hommes, des Harkis subissaient le pire des sorts, la pire des morts.

Ces Harkis ont été torturés, suppliciés, martyrisés. Certains égorgés, empalés, éviscérés, pendus, brûlés vifs, dépecés, enterrés vivants, énucléés, ébouillantés, contraints d’avaler leurs médailles, crucifiés, les yeux crevés, le nez et les oreilles coupés, la langue arrachée, leur chair jetée aux chiens. Des femmes furent violées puis éventrées. Des nourrissons la tête écrasée… La mort est alors une délivrance. Ne l’oublions pas, ne les oublions pas.

Vive les Harkis ! Vive notre Algérie française ! Vive la France !"

Choisir Sauvian Journée Nationale d'hommage aux harkis

 

Choisir Sauvian : journée nationale d'hommage aux Harkis



Évènementiel


Newsletter


Derniers articles

  CHOISIR SAUVIAN vous informe : aide de la Région aux PME  05-04-2020
  Pour info, Choisir Sauvian a lu pour vous dans le Midi-Libre du vendredi 3 avril 2020...  04-04-2020
  Face aux évènements difficiles, seule la cohésion nous permettra de l'emporter.  22-03-2020
  Coronavirus : report du premier conseil municipal de la mandature.  20-03-2020
  Communiqué de Jacques Nain  19-03-2020
  Résultats de l'élection municipale du 15 mars 2020  15-03-2020

Archives

+  mars 2020

+  février 2020

+  janvier 2020

+  décembre 2019

+  novembre 2019

+  octobre 2019

+  septembte 2019

+  août 2019

+  juillet 2019

+  juin 2019

+  mai 2019

+  avril 2019

+  mars 2019

+  février 2019

+  janvier 2019

+  décembre 2018

+  novembre 2018

+  octobre 2018

+  septembte 2018

+  août 2018

+  juillet 2018

+  juin 2018

+  mai 2018

+  avril 2018
First           Prior           Next           Last

Directeur de publication: Jacques NAIN
©ChoisirSAUVIAN - Association déclarée par application de la Loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. |  Offres d'emploi     |  Espace réservé
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol
Sauvian : Jacques Nain est candidat aux élections municipales

Sauvian : Jacques Nain est le suppléant d’Emmanuelle Ménard.
Biterrois : le suppléant d'Emmanuelle Ménard se lance pour les municipales à Sauvian.
En 2020 à Sauvian, Jacques Nain affrontera le maire sortant, Bernard Auriol.

Haut de page